Vicki Myron - Dewey

Publié le par Green Angel

http://img685.imageshack.us/img685/4940/dewey10.jpg

Résumé : Comment un chat abandonné est-il devenu le symbole de l’Amérique d’aujourd’hui ? Comment a-t-il pu redonner vie à des dizaines d’enfants ? C’est cette histoire émouvante et rocambolesque nous conte l’auteur. Par un matin d’hiver, Vicki Myron, attirée par des cris déchirants, découvre un chaton frigorifié dans la boîte aux lettres de la bibliothèque où elle travaille. Après avoir réchauffé le petit chat, Vicki et ses collègues, conquis, décident de l’adopter. Dewey deviendra vite la mascotte de la bibliothèque et l’emblème de la ville de Spencer. Pendant 19 ans, Dewey, grand amateur de cheeseburgers, d’ailes de poulet et fan de télévision, va révolutionner cette petite ville ! Il va apprendre à sourire aux enfants handicapés, attendrir les hommes d’affaires... et devenir le chouchou des médias, au point que les télés du monde entier viendront le filmer! Vicki Myron, la bibliothécaire qui a partagé sa vie, nous raconte l’aventure extraordinaire de ce chat hors du commun. Dewey est décédé en 2006 d’une tumeur à l’estomac.

 

Critiques : J'étais au furet du nord quand j'ai vu ce livre avec ce chat magnifique sur une table. Je suis tombée sous le charme de ce chat. Il faut savoir que j'adore les chats et donc, il n'est guère étonnant que ce livre ait attiré mon attention. Vicki Myron a fait passer dans ce livre tout l'amour qu'elle avait pour Dewey, ce chat exceptionnel. Je ne cache que la fin m'a fait pleurer car, je sentais que Vicki avait souffert à sa mort et elle avait réussi à le retranscrire ce livre. Cela fait un bon moment que j'ai lu ce livre et malgré tout, les émotions que j'ai ressentis lors de cette lecture revienne. Même si vous n'aimez pas les chats ou même que vous n'êtes pas spécialement fan, lisez-le quand même. Pourquoi ? Pour que vous soyez témoin de l'amour qu'elle portait à Dewey. Un livre poignant et qui m'a marqué à jamais.

Publié dans Books

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article